DISPONIBLE

  • Kalonji Jean Philippe / 1973 / Suisse

Jean-Philippe Kalonji est né à Genève en 1973. Après avoir vécu et travaillé à New-York, Londres et au Japon, il vit actuellement à Genève.  Peintre, illustrateur, bédéiste, il a débuté sa carrière en 1992 et a été amené à multiplier les collaborations pour le compte de différentes institutions notoires.

En 2009, JP Kalonji a signé chez Dark Horse aux Etats-Unis pour sa publication « 365 Samourai et quelques bols de riz ».  Particulièrement bien accueilli par ses fans, l’ouvrage a été rapidement épuisé en Australie, à New York et à Londres.

La même année, il participe pour la première fois au Comic-con, la plus importante convention de bande dessinée au niveau mondail. Il est assis aux côtés des grands maîtres de la bande dessinée comme Mike Magnola (créateur de Hell Boy).

Il a été sollicité par le team McLaren Formula 1 pour des travaux artistiques sur les produits dérivés de l’équipe. JP Kalonji a également créé pour des organismes ou des personnalités comme l’UNESCO, les jeux olympiques de Londres 2012, Yohji Yamamoto ou encore la Fondation Théodora. Dans son actualité récente, mentionnons également son travail sur commande pour le Corriere Della Serra dans le cadre de l’exposition universelle de Milan 2015.

  • Xavier Magaldi / 1975 / Suisse – Espagne

Vit et travail à Genève. Xavier Magaldi découvre le graffiti à la fin des années 80. C’est le travail de la lettre qui l’intéresse particulièrement. Apres quelques années de wild-style passées à torturer les lettres, il passe au free-style ainsi qu’aux «machines». C’est un style qu’on retrouve essentiellement à Barcelone où il y a peint durant de nombreux étés. Ce sont ces moments d’art libre et de pure création qui l’on poussé à passer à la toile.

Aujourd’hui, c’est le coté abstrait et mécanique qu’il continue à développer. De part sa profession d’horloger, la précision, la géométrie et le dessin technique s’inscrivent dans son travail. Il est à la fois nourrit par le cubisme des années 20, pour la pensée géométrique, et le machinisme prôné par les futuristes italiens. C’est dans cette quête de matérialisation du temps que la peinture de Xavier Magaldi prend racine.

En 2013 il créé un nouveau mouvement issue de la mouvance graffiti appelé le «MecaFuturism».

© Speerstra Gallery / Xavier Magaldi – Ursus Bipolarus – Vendu

  • David Weber / 1974 / Suisse

De l’espace public à l’atelier, David Weber pratique depuis vingt ans le graffiti sous le pseudonyme de SWOX. Enfant, David Weber passe des heures à contempler les murs bordant les chemins de fer ou d’autres ont laissé libre cours à leur créativité. Ce fût une sorte de révélation ; lui aussi y laissera des traces, ses traces.

La fin des années huitante marque le commencement de sa quête artistique par le tag et le graffiti en recherchant la lettre parfaite et son style unique qui sauront marquer les esprits, identifiables parmi les autres. Après avoir abandonné les sprays durant quelques années, il ressort son matériel pour le faire entrer en atelier où il pratique désormais sa passion.

Totalement autodidacte et en réflexion permanente, il puise son inspiration aux quatre coins du monde. De l’usage des reflets de la couleur noire de Pierre Soulage en passant par le design et l’architecture, ses influences sont multiples. La typographie et la calligraphie l’inspirent tout particulièrement, preuve en est ses travaux actuels qui conservent la rue et le lettrage comme fil rouge.

Toutes les pièces trouvent leur origine subtilement dans une lettre de l’alphabet. Tantôt suggérée, tantôt évidente, chaque lettre est travaillée avec élégance en usant des possibilités que l’acrylique et l’aérosol offrent à David Weber. Des contrastes et métissages tranchés de couleurs aux reliefs sculptés par le travail à la spatule, c’est un travail aussi unique et radical.

© brigitte besson